Du mauvais usage des systèmes de qualité – Kobe Steel

22nd novembre 2017

| Général

Kobe Steel (www.kobelco.co.jp) est dans l’actualité depuis quelques jours, suite aux révélations selon lesquelles des employés ont falsifié des données sur des certifications de produits.

En tant que troisième sidérurgiste japonais, fabriquant une large gamme de produits en acier, cuivre, aluminium et titane, ses produits sont utilisés dans des applications prestigieuses telles que les avions Boeing, les voitures Toyota, Nissan et Ford, ainsi que l’emblématique Shinkansen, le train à grande vitesse japonais. Il se peut que les matériaux fournis aient été fabriqués conformément aux spécifications convenues, mais l’absence de certification transparente et fiable est une source de préoccupation pour ces applications sensibles.

En quoi est-ce un problème ?

En ces temps de mondialisation des chaînes d’approvisionnement, les produits Kobe Steel sont distribués dans le monde entier. Nous avons déjà été contactés par de nombreux clients inquiets de savoir si les métaux que Langley Alloys leur ont fournis sont concernés. Nous pouvons affirmer de manière catégorique que nous n’avons pas distribué de produits provenant de Kobe Steel.

Langley Alloys a élaboré un système robuste d’approbation des fournisseurs qui impose une vérification indépendante de tous les matériaux entrants en provenance des usines et des distributeurs. Langley Alloys travaille également en collaboration étroite avec ses fournisseurs de matériaux et les contrôle pour s’assurer qu’ils effectuent un travail de la plus haute qualité. Ces activités sous-tendent notre accréditation auprès du British Standards Institute (BSI) et notre homologation à la norme ISO 9001:2008/2015 et AS9100C. Notre système de gestion de la qualité fait également l’objet de vérifications et d’examens de routine de la part de plusieurs clients internationaux appartenant au secteur pétrolier et gazier.