AlliageNom communSpécifications associéesRésistance mécaniqueProof TestAllongement
BritaniqueEuropéenÉtats UnisN/mm2 (ksi)N/mm2 (ksi)(%)
Hiduron 191 UNS C72420 DEF STAN 02-835
NES 835
DOD-C-24676
EB4223A
UNS C72420
725 (105) 430 (62) 18
Hiduron 130 Hidurax Special DTD 900/4805
DIN 2.1504
850 (123) 630 (91) 10
Hidurel 5 UNS S64700 CuNi2Si BS B25
BS2 B25
DTD 498
MSRR 8501
2.0855
CW111C
UNS C64700
587 (85) 430 (62) 18

Hiduron 191:

Hiduron® 191 est un alliage cuivre-nickel de moyenne résistance durci par précipitation et fourni à l’état travaillé à chaud. Il contient environ 14,5 % de nickel et 4,5 % de manganèse, renforcés par des ajouts d’aluminium et de fer et peut être affiné par de petites quantités de chrome.

Hiduron® 191 a été développé pour offrir à la fois la résistance à la corrosion et les caractéristiques anti-salissure des alliages cuivre-nickel classiques, avec cependant des propriétés de traction et de ténacité supérieures par rapport aux alliages aluminium-bronze. Sa résistance à la corrosion marine est comparable à celle des alliages cuivre-nickel traditionnels, sa combinaison de la résistance à la traction et de ténacité est bien supérieure à celle des alliages aluminium-bronze et ses propriétés sont quasiment indépendantes de la dimension du profilé.

Hiduron 130:

Hiduron® 130 est un alliage cuivre-nickel haute résistance livré à l’état travaillé à chaud. L’aluminium est l’élément clé de l’alliage, auquel il apporte un renforcement similaire à celui de l’alliage K-500. Ces précipités étant formés par un procédé de forgeage minutieusement contrôlé, avec vieillissement naturel pendant le refroidissement, aucun autre traitement thermique n’est nécessaire, ce qui en fait l’un des alliages de cuivre les plus résistants sur le marché. En tant qu’alliage cuivre-nickel, il présente une excellente résistance à la corrosion par l’eau de mer dans des atmosphères marines et industrielles et il est très résistant à la corrosion par crevasses.

Hidurel 5:

Hidurel® 5 est un alliage cuivre-nickel-silicium durci par précipitation présentant une conductivité électrique et thermique élevée, avec une très bonne ductilité d’entaille et une résistance mécanique élevée. Le recuit à température élevée crée une structure souple de phase alpha sursaturée suivi d’un durcissement par vieillissement à des températures plus réduites, qui précipite les particules nickel-siliciure finement dispersées dans la matrice. Malgré sa haute résistance, l’alliage résiste à la fragilisation par l’hydrogène. La résistance à la corrosion dans des conditions navales et industrielles est excellente et l’alliage présente de bonnes propriétés anti-frottement et porteuses. Avec une perméabilité magnétique inférieure à 1,001, cet alliage est essentiellement non magnétique.